HISTOIRE DE L'ANCIEN TELEPHERIQUE
(III)

le 3eme tronçon
Les vestiges du troisième tronçon

En juin 1940, une liaison provisoire vers le Col du Midi fut établie depuis la station des Glaciers. Il n'y avait pas encore de benne, mais un plateau de bois que l'on nommait "benne de service" la remplaçait en donnant au trajet, en pleine montagne, un indéniable cachet acrobatique. La guerre puis l'occupation interrompaient les travaux et il n'y eut qu'une activité restreinte jusqu'à la libération.

En 1945, Le téléphérique n'était pas prioritaire au point de vue construction en raison de l'état général de la France après la guerre. En 1948 les activités de construction sur le tracé du troisième tronçon cessèrent définitivement.

vers les cimes
Vers les cimes

En 1949, un autre projet vit le jour : reprendre l'ensemble du tracé depuis Chamonix et arriver directement au sommet de l'Aiguille du Midi en abandonnant le Col du Midi. Un nouveau téléphérique allait, dans le futur, remplacer le premier qui prit le nom de téléphérique des Glaciers;

En 1950, le texte de la nouvelle convention de concession du futur téléphérique fut établi avec la Compagnie du Téléphérique de la Vallée Blanche qui s'était substituée à la Compagnie Française des Funiculaires de Montagne.

Cette année 1950 sonnait à la fois le glas de l'ancien tracé, des installations dont la construction avait duré environ quarante ans sans être finalisée et l'avènement de son successeur. Son tracé partant de Chamonix même, une gare intermédiaire au Plan de l'Aiguille (2310m) et une arrivée sur l'Aiguille du Midi représentaient des atouts indéniables. La conception d'un tel chantier s'appuyait sur une technologie nouvelle et d'importants moyens financiers qui permirent de mener les travaux en quelques années.


Enveloppe officielle pour le lancement du téléphérique actuel

C'est donc ce téléphérique, géré par l'actuelle Compagnie du Mont Blanc, que vous empruntez maintenant. A sa station intermédiaire du Plan de l'Aiguille, en regardant vers le Glacier des Bossons, vous pouvez voir quelques ruines de l'ancien téléphérique des Glaciers toujours accrochées à une montagne qu'il n'a jamais atteinte.

Si vous prenez le temps de naviguer sur ce site, vous pourrez commencer votre visite en examinant ces vieilles pierres et ces anciennes ferrailles chargées d'une histoire dont vous connaissez maintenant les grandes lignes.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page bibliographie.

Lire la page précédente

N'hésitez pas à nous écrire




haut de la page

sommaire

N'hésitez pas à nous écrire

courrier at aiguilledumidi.net